La fornication et l’Islam

Dans le Livre Saint, Allah interdit aux croyants quelques pratiques avec un texte explicite, mais pour certaines pratiques, le texte l’est moins pour certaines personnes comme dans ce verset : « Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous réussissiez. » (Sourate 05 – Verset 90). Et pourtant Allah n’est on ne peut plus clair, « écartez-vous en » est plus concluante et plus répressive que « il vous est interdit ». La fornication n’est pas moins grave que cela, c’est pourquoi Allah interdit de s’en’ approcher en disant: « Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin! » (Sourate 17 – Verset 32).

Autant le mariage est décrit comme engagement solennel dans le Coran, autant la fornication est qualifiée d’ignominie et si l’acte sexuel qui résulte du mariage est sacré, celui de la fornication est impur et péché.
Dans un hadith du Prophète Mohamed (saw), il été clairement expliqué qu’au moment de la fornication, la foi quitte le coupable et devient comme un petit nuage sur sa tète et ne revient que lorsqu’il se repent et le châtiment du fornicateur et de la fornicatrice ici-bas est de cent coups de fouet pour chacun d’eux, quant à celui ou celle qui échappe à ce châtiment Allah leur réserve le même sort dans l’Au-delà à la différence que les fouets seront du feu.

Commettre cet acte avec les membres de la parenté dont il est interdit de se marier (el-maharim) est encore plus odieux, car il en résulte l’inceste qui non seulement est abject dans toute religion céleste, mais il conduit à la perte de tous repères dans la famille et on ne saura alors qui est le père de qui ou l’oncle de qui ce qui plongera toute la société dans le chaos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *