Cheb Mami en détention provisoire

News et informations arabes - Firdaous.com

Le chanteur algérien Cheb Mami qui fait régulièrement la une de certains journaux français, depuis quelques mois, a été interpellé lundi dernier, 29 juin 2009, à l’aéroport d’Orly, alors qu’il descendait de l’avion qui le ramenait d’Algérie pour son procès qui devrait se tenir jeudi 2 juillet dans le tribunal correctionnel de Bobigny.

Cheb Mami était rentré en Algérie en mai 2007, après que le magasine « Le Point » avait raconté comment le chanteur avait tenté de faire avorter son ex-compagne. Cheb Mami avait alors justifié son départ, en invoquant l’âge avancé de sa mère, et son désir de lui tenir compagnie. Un mandat d’arrêt international avait alors été lancé et Interpol s’était chargé de demander à Alger de lui envoyer le chanteur pour qu’il soit jugé à Paris.

Cheb Mami avait alors déclaré dans la presse nationale algérienne qu’il désirait être jugé par la justice algérienne, car il ne faisait plus confiance à la justice française et que la justice algérienne lui semblait plus impartiale. Il reprochait aussi à la presse française de s’être emparée de cette histoire de manière abusive, et d’avoir étalé sa vie privée partout. Cheb Mami est accusé de « violence avec circonstances aggravantes (réunion, préméditation et faits commis sur une personne vulnérable), complicité d’enlèvement et séquestration, complicité d’administration de substance nuisible et menaces et intimidation pour ne pas porter plainte ».

L’affaire semble délicate. Outre Cheb Mami, Michel Levy son ancien impresario et deux de ses amis sont mis en cause dans cette sombre affaire. Le chanteur risquerait dix ans de prison et jusqu’à 150 000 euros d’amende.