Zidane se confie comme jamais

News et informations arabes - Firdaous.com

Récemment dans le journal français « L’équipe », Zinedine Zidane s’est confié, revenant sur ses conflits avec d’autres joueurs, la biographie non approuvée sortie cet été mais aussi ses déceptions. Ainsi, il n’y est pas allé de mains mortes pour parler du joueur Jérôme Rothen qui a publié un livre intitulé « Vous n’allez pas me croire » où il rapporte une dispute entre lui et Zidane qui aurait eu lieu lors d’un match en 2004. Zidane aurait insulté Rothen.

Et ce n’est pas tout. Après Rothen, c’est au joueur Emmanuel Petit de subir les foudres du joueur. En effet, Petit a récemment reproché à Zidane de ne travailler qu’avec de grandes marques. Zinedine Zidane reproche à Petit d’agir de la même manière.

Bref, beaucoup d’histoires entre de grands joueurs de football qui ont fasciné et fascinent toujours des générations de fans. Car Zinedine Zidane reste un nom qui fait rêver. A l’origine, dit-il, il y a ses parents qui ont « trimé » pour que les enfants puissent réussir, et vivre mieux. Et il y a lui qui est né le 23 juin 1972 à Marseille dans une famille d’origine algérienne. C’est en 1982 qu’il signe sa première licence dans un petit club de quartier. Il a alors dix ans. Lors d’un stage à Aix-en-Provence il se fait remarqué par l’AS Cannes qui le recrute quelques semaines plus tard.

S’enchaînent les matchs, mais surtout les victoires, car malgré tout ce qui s’est passé ces dernières années (depuis le fameux coup de boule à la biographie non authorisée) Zidane reste le joueur qui a gagné la coupe du monde en 1998. Son côté sombre et taciturne, profondément mystérieux a toujours intrigué les journalistes mais avec cette interview à « L’équipe » il vient de montrer qu’il était aussi capable de répondre aux questions, que ses détracteurs.

Il est pourtant dommage que de tels propos viennent empoisonner ainsi le football qui devrai rester ce qu’il est : un jeu collectif. Aujourd’hui, le mot d’ordre semble bel et bien : dire et médire sur Zidane. Dommage !