Cheb Khaled se fait agresser et insulter au Maroc !

News et informations arabes - Firdaous.com

Hier, jeudi 5 juin, le chanteur algérien de raï Cheb Khaled a été la victime d’une agression et d’insultes alors qu’il se trouvait Jnane Dalia,dans la ville de Maknès, au Maroc. Présent pour un gala et alors qu’il était sur scène, cheb Khaled a reçu d’un jeune homme des bouteilles en verre. L’origine de cette agression serait le fait que le chanteur ait refuse une somme d’argent de la part de certains organisateurs. Somme d’argent qui serait une tentative de corruption pour amener cheb Khaled a changé de position. Celui-ci, étant un farouche défenseur de l’autodétermination sahraouie.
Ayant des blessures aux pieds, le populaire chanteur a quitté pour quelques instants la scène avant de revenir chanter. Au passage, il a mentionné que sa femme est marocaine, et que ses positions concernant le front Polisario n’était en aucun cas un frein à l’amour et au respect qu’il avait pour le peuple marocain.

Retour sur le parcours de Cheb Khaled.

Né le 29 février 1960 dans une ville de l’Ouest algérien, Oran (ville connue pour être la capitale du raï), Cheb Khaled est le pseudonyme de Hadj Brahim Khaled. Il devient « Cheb » grâce au premier prix qu’il reçoit en 1985, lors du Festival d’Oran.
Khaled sera l’un des chanteurs à permettre à la musique raï d’évoluer, de se moderniser et surtout d’avoir un succès même à l’étranger. Ce fut Didi, un titre phare chez Khaled, qui le révéla en France (où il a vécu plusieurs années) et qui le classe irrémédiablement comme une référence en matière de musique raï.

Khaled peut se vanter d’avoir 1992, été classé avec son album « Khaled» parmi les 50 albums les plus vendus en France. Il obtient aussi un césar en 1994 pour la meilleure musique écrite grâce au titre « Un deux, trois, soleil ». La route du succès est toute tracée. Jean-Jacques Goldman donnera encore un petit coup de pouce au chanteur algérien en collaborant avec lui pour l’album Sahara.

Mais Khaled c’est aussi l’artiste engagé. Celui qui sait resté lui-même, attaché à ses racines, conscient de ce qui se passe dans le monde. Alors que ce soit sur les plateaux télés ou lors de conférences de presse, il n’hésite pas à dire tout haut ce qu’il pense. Pour l’Algérie mais aussi pour d’autres pays. C’est ainsi qu’en 2004, avec d’autres artistes il répond présent et collabore au CD « Agir Réagir », vendu au bénéfice des sinistrés dus au tremblement de terre d’Al-Hoceima (Maroc).

Goldman, Mylène Farmer, Santana, Cameron Cartio, Melissa…la liste des chanteurs qui ont accompagné Khaled (ou qu’il a lui-même accompagné) est longue. Aujourd’hui, en cette période de tension, il serait peut-être intelligent de faire la différence entre un artiste et un homme politique, entre Cheb Khaled qui vient donner un concert dans un pays qu’il a toujours aimé, et des conflits qui existent depuis de nombreuses années…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *